1

Google recrute au Pentagone

Actu, Rumeurs, Google

closeCet article a été publié il y a 6 ans 4 mois , il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

La dernière déclaration de Regina Dugan, la responsable du centre de recherche de l’armée américaine n’est pas passée inaperçue.

Cette professionnelle spécialisée dans la cybersécurité vient en effet d’annoncer sa démission de la Darpa (Defense advanced research projects agency) ….afin de pouvoir rejoindre Google.

Nul ne sait comment le géant américain a réussi à la convaincre de quitter un poste aussi prestigieux (la Darpa dispose d’un budget de 3,2 milliards de dollars) ni même quelles seront les missions qui lui seront confiées en tant que directrice senior pour son nouvel employeur.

Une seule certitude : il s’agit d’une recrue de premier ordre, qui pourra considérablement faire évoluer la technologie du moteur de recherche en apportant son expertise en matière d’innovations. Dans la partie de poker qui l’oppose à ses concurrents, Google vient de prendre une nouvelle longueur d’avance !

En poste depuis 3 ans, Regina a pourtant un profil assez controversé et sa décision suscite déjà de nombreuses interrogations. Comment passer d’une institution publique en charge de données sensibles à un groupe privé guidé par des intérêts mercantiles ? Quelles garanties de confidentialité pourront être apportées sur les secrets liés aux « Flying Humvees » (des voitures volantes), au système GPS, ou aux drones sans pilote Predator ? Son ambition digne d’un joueur de texas hold em est-elle compatible avec la préservation des intérêts de l’Etat ?

Le journal américain qui a révélé l’information, le Wired, rappelle aussi qu’une enquête est actuellement en cours sur une possible confusion d’intérêts.

Des centaines de milliers de dollars ont en effet été octroyé par la Darpa à une société de détection d’explosifs, RedX Defense. A priori, cette situation apparaît normale, puisqu’il s’agissait de financer des programmes de recherche sophistiqués. Mais, en menant une mission d’audit régulière, l’OIG (bureau d’investigation du Pentagone) a découvert que Regina Dugan était la co-fondatrice de cette entreprise, et qu’elle en est toujours actionnaire.

Le porte-parole du secrétaire d’Etat de la Défense a cependant tenu à préciser que son départ de la Darpa n’était en rien lié à cette procédure.

Au-delà des conclusions de l’enquête, il devrait y avoir plus de précisions sur le rôle de Regina Dugan chez Google dans les semaines à venir.

 

Rédigé par

Tags:

Un Commentaire Voir les tweets