0

[Test] InFamous 2 sur Playstation 3

Les tests, Jeux vidéo

closeCet article a été publié il y a 6 ans 6 mois 26 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Après avoir découvert avec très grand plaisir InFamous premier du nom grâce au programme « Welcome Back » de Sony.

J’ai donc depuis quelques jours commencé la suite de cette aventure sortie le 8 juin dernier en France.

InFamous 2 commence donc quelques semaines après la fin du premier opus : Suite à son combat final, Cole découvre plusieurs informations concernant l’arrivée imminente de « la bête » et ce nouveau titre commence donc sur les chapeaux de roues avec un combat contre cette fameuse bête.

Ce combat termine inévitablement sur une défaite de Cole, qui faute de pouvoirs, se fait éclater par le montre et se voit obliger de fuir vers New Marais, une espèce de Nouvelle-Orléans post-apocalyptique, où il pourra gagner en puissance pour l’affrontement final contre la bête.

Empire City quant à elle se retrouve à feu et à sang à cause de la bête qui détruit tout sur son passage pour rejoindre elle aussi New Marais.

Dans ce nouvel univers, on retrouve un Cole en pleine forme, il court plus vite, ses éclairs sont plus puissants et les phases de corps à corps sont plus dynamiques, notamment grâce à l’utilisation de « l’Amplificateur », une nouvelle arme qui lui permet de concentrer sont énergie.

Pour le reste on retrouve les mêmes possibilités de mouvements comme les grindes sur les câbles électriques et les rails, l’escalade des bâtiments…mais on retrouve aussi quelques nouveautés comme les câbles électriques présent sur les murs qui vous propulse dans les airs.

Graphisme :

Les graphismes sont beaux, plus beaux que le premier opus. La ville est vraiment grande ce qui laisse une réelle impression de liberté.

Le nombre de détail est assez impressionnant et donne l’illusion d’évoluer dans la Nouvelle-Orléans vraiment vivantes.

Les points noirs à noter restent encore les bugs de collisions qui résident ici et là ainsi que l’aliasing toujours très présent, peut être plus que dans le premier chapitre qui avait résolu en partie ce problème grâce à un flou assez marqué qui adoucissait les contours.

Mais ces quelques petits problèmes sont rapidement oubliés grâce à une action omniprésente et un jeu très immersif.

Bande Son :

La bande son est plutôt bonne et les bruitages électriques sont encore une fois très bien réussi et retranscrivent vraiment les pouvoir de Cole.

Je reste encore fois dessus par un casting assez moyen pour la version française, mais qui reste assez correcte

Certains dialogues restent tout de même assez « nian nian » par moment, notamment durant les dialogues avec notre ami Zack seront encore une fois préférés en VO.

Jouabilité :

Pour cette nouvelle version, le jeu nous offre un Cole beaucoup plus puissant et plus rapide. Les phases d’exploration de la ville sont beaucoup plus attractives et plus interactives que dans le premier chapitre.

Cette nouvelle force permet à Cole de vraiment témoigner de sa puissance qui jusqu’à maintenant courrait aussi vite que ça grand-mère.

Pour le contrôle de Cole, la configuration reste plus ou moins la même ce qui nous permet toujours grimpez, sauter, planer, combattre avec une très grande aisance surtout avec cette nouvelle force.

De plus les effets de ralenti durant les combats au corps à corps à la méthode « 300 », ajoute un petit plus qui donne une illusion de puissance supplémentaire.

En résumé :

Sucker Punch a pour moi réussi le pari assez rare de nous pondre une suite mieux que la première version.

De plus le jeu offre une durée de vie assez grande puisque qu’il vous faudra environ une quinzaines d’heures pour finir les missions principales, à cela vous ajouter les missions secondaires, la collectes de fragments, la chasse aux pigeons et surtout vous ne résisterez pas à la tentation de vous refaire le jeu avec le karma inverse afin de découvrir la deuxième fin.

Je vous laisse découvrir les 10 premières minutes du jeu pour vous faire votre idée :

Encore une fois, un excellent jeu à qui je donnerai tout de même une note de 16 sur 20 à cause de son graphisme un peu aléatoire et de sa VF assez moyenne.

 

Rédigé par

Tags:

Les commentaires sont actuellement férmés.